lundi 20 juillet 2009

Scène de violences conjugales

Une nouvelle scène de violences conjugales nous est dévoilée par Libération.fr. La scène s'est déroulée samedi soir dans le quartier de la gare de Dinan (Côtes d’Armor).

La femme, une ancienne boxeuse (1,70 m pour 85 kg), a été désignée coupable de coups et blessures sur son mari (1,50 m pour 55 kg). Au motif qu'il avait bu du whisky dans l'après-midi, elle a commencé par le prendre pour un sparing partner en lui assénant des coups de poings, puis, alors qu'il tentait de la maîtriser, elle s'est acharnée sur lui à l'aide d'une barre de fer qu'elle est allée chercher. Bilan: une dent cassée et 4 jours d’interruption totale de travail pour l'infortuné.

D'abord, c'est totalement anti-sportif. Les deux adversaires ne boxant pas dans la(les) même(s) catégories.

Ensuite, ma maman m'a appris qu'on ne doit jamais s'attaquer à plus petit (faible) que soi.

En conclusion, j'ai un copain Breton qui boit occasionnellement au cours de l'après-midi. Mais il est malin :

- il boit de la bière,

- il n'est pas marié.

Cidre débouché

7 commentaires:

Nicolas a dit…

On ne parle pas assez de cette violence.

Diane a dit…

Non, c'est vrai. La violence conjugale semble être tabou. Et lorsqu'il s'agit de celle-ci, ça semble improbable. Et pourtant ...

Franssoit a dit…

Hé, tu reblogues, toi ?

Tu pourrais prévenir !

Franssoit a dit…

Je connais peu de Dinanaises, mais quelques Dinanais. Il y a en effet des cas assez particuliers.

Diane a dit…

On va dire que je ne voulais pas déranger !

Diane a dit…

Si tu le dis, Franssoit !!

Monsieur Poireau a dit…

Comme quoi, boire un petit coup, ça peut causer d'en prendre !
:-))