samedi 4 juillet 2009

Connais-toi toi-même ...

Je ne remercierai jamais assez les magazines féminins, tout particulièrement durant la période estivale. Et un peu au printemps aussi.

D'abord, on nous donne les recettes pour perdre nos kilos superflus et donc pouvoir entrer dans notre petit maillot de bain que l'on n'a pas encore acheté.

Rentrer dans un maillot de bain, personnellement, je n'en vois pas trop l'utilité. Je trouve même idiot de porter un maillot de bain l'été alors que je vis nue toute l'année.

Des kilos superflus, je n'en ai pas. Je sens que je vais me faire des copines.

Mais le point intéressant, pour l'été, est de savoir répondre à la question suivante :

Êtes-vous prête pour l'orgasme ?

Il faut croire que le reste de l'année, ce n'est pas trop important, sinon le site elle.fr ne m'aurait pas envoyé le questionnaire dans ma boîte email, hier, mais bien plus tôt.

La p'tite Dame nue prend donc son courage à deux mains et se lance dans le questionnaire à corps perdu nu (mais pas pour tout le monde, hein !).

1. Quelle est la durée idéale des préliminaires ?


a. 35 minutes


b. 56 minutes


c. 21 minutes


Réponse : Plus les préludes se prolongent, plus les chances de survenue de l’orgasme augmentent. 21 minutes seraient la bonne durée, mais à chacun d’inventer sa sexualité et de se laisser inspirer.


2. Pour atteindre l’orgasme clitoridien, une femme met :


a. 5 à 30 minutes


b. 3 minutes


c. 15 minutes


Réponse : Le délai de survenue de l’orgasme varie selon les femmes et selon les jours : il va de 5 minutes à 30 minutes mais avec une pratique régulière ce temps peut se réduire à 3 minutes. C’est dire que la femme peut jouir aussi rapidement que l’homme.


3. De combien de temps la femme a-t-elle besoin en moyenne pour atteindre l’orgasme vaginal ?


a. 60 secondes


b. 16 minutes


c. 1 heure


Réponse : 16 minutes. En général, la femme a besoin d’un certain temps pour que le coït puisse déclencher un orgasme, temps qui peut varier selon la sensibilité de la femme, son expérience, son âge, les préliminaires, ses sentiments, le contexte…etc.



4. Combien faut-il de temps pour que le vagin de la femme se lubrifie ?


a. ½ heure


b. 5 minutes


c. 10 secondes


Réponse : Une femme désirante peut mouiller en 10 à 30 secondes, c'est-à-dire aussi rapidement qu’un homme bande.


5. A combien de contractions du périnée correspond un orgasme fort ?


a. Entre 12 et 15


b. Entre 30 et 40


c. Entre 5 et 10



Réponse : Un orgasme fort correspond à 12 ou 15 contractions, s’il est léger, c’est entre 3 et 4.


6. De combien de corpuscules de volupté le clitoris est-il pourvu ?


a. 8000


b. 4000


c. 500


Réponse : Le clitoris possède près de 8000 points sensibles contre 4000 pour le pénis de l’homme. Par sa puissance érotique, le clitoris est un véritable détonateur.


7. A quel âge, la femme a-t-elle le plus de chance d’avoir un orgasme vaginal ?


a. 18 ans


b. 35 ans


c. 60 ans


Réponse : Plus la femme connaît son corps, plus elle a de chance d’atteindre la maturité sexuelle (l’orgasme pendant le coït). En règle générale, celle-ci intervient vers la trentaine même si tout dépend de l’histoire personnelle de la femme.


8. Combien d’orgasmes la femme peut-elle avoir d’affilé ?


a. Un seul


b. Deux


c. Une infinité


Réponse : Contrairement aux hommes, les femmes sont multi-orgasmiques et peuvent donc éprouver plusieurs orgasmes d’affilée. Quant au nombre, il dépend des goûts et de l’endurance de chacune…


Me voici presque prête pour l'été. Il ne me reste plus qu'à trouver la destination de mes vacances et à préparer ma valise : crème solaire, lunettes de soleil, chapeau, ainsi qu'un accessoire totalement indispensable :




Je retourne me plonger dans ma lecture préférée, j'ai encore des choses à apprendre. Le prochain questionnaire : 


VOTRE HOMME SIMULE-T-IL ? 

Comment savoir s'il joue ou non la comédie ou lit ? Testez le !


Vaste programme !! Mais si vraiment c'est son cas, il vous reste une solution !


source : http://www.elle.fr


12 commentaires:

Monsieur Poireau a dit…

J'aime beaucoup les effets de normalisation par Elle et celui-ci est vraiment bien !!!
Par exemple, des préléminaires, bin ça dure autant qu'on veut à deux (ou plus, je ne suis pas sectaire !) ça peut être long ou court suivant l'humeur du moment !!!

Jouissons librement !
:-))

Monsieur Poireau a dit…

Ah mais t'es revenue alors ?
Chouette !!!
:-))

Elise a dit…

Monsieur Poireau, oui, je suis d'accord, pourquoi minuter le plaisir ! ^^

Ça se pourrait bien, mais chuuuut !! ;)))

Monsieur Poireau a dit…

Comment ça "chut" ? Mais non !!!

Crions notre joie de retrouver la P'tite Dame !!!
:-))

Elise a dit…

Oui, mais c'est parce que comme d'habitude, je ne promets rien, quant à la régularité des publications, on va dire que c'est un début de retour définit possible.

Didier Goux a dit…

Ah, mais je vois qu'on réattaque très fort ! Les Mâles fêteurs font premières communiantes, à côté de vous !

Elise a dit…

Merci Didier, c'est tout le problème, j'ai peut-être placé la barre un peu haut ;)

Jeffanne a dit…

Je suis contre les normalisations de tous poils....
Ce genre de truc a pour "effet secondaire" d'en traumatiser plus d'une...
S'il faut maintenant faire l'amour, chronomètre en main, pied à coulisse, centimètre de couturière, éventuellement double-mètre (pour ces messieurs).. Tous ces accessoires tueraient, vite fait, la jouissance....quelle tristesse... exit la spontanéité"..
C'est l'homme (normalement) qui doit faire exploser un corps de femme... si pas, voir d'autres méthodes....
Très peu pour moi, si l'on affiche à ma tête de lit (ou ailleurs, surtout ailleurs) ces listes de cotes mal taillées...
Je vois le mec te dire, tendrement à l'oreille, tu sais "y'en a qui"...
eh bien, qu'il se rhabille celui-là et qu'il aille mesurer les performances sexuelles des dames ailleurs... dans la rue par exemple, s'il lui reste des sous dans sa poche de pantalon...
Désolé "p'tite dame" mais je suis contre l'uniformité... dans tous les domaines...

Jeffanne a dit…

Excusez
j'aurais dû écrire "désolée"

Jeffanne a dit…

Ceci dit :
"Joyeux retour à vous "La p'tite dame"

Merci de me laisser mes illusions...
Je préfère les hommes qui vous emmènent au paradis en vous coupant le souffle et qui n'ont pas une machine à calculer à la place du sexe (lol et relol)

Diane a dit…

Jeffanne, bienvenue et merci pour votre participation.

L'article est bien entendu une réaction à ma lecture qui m'a follement amusée, loin de moi l'idée de normaliser les rapports amoureux et encore moins de les chronométrer.

Jeffanne a dit…

Merci pour votre mot de bienvenue.
Il m'avait semblé comprendre votre amusement et je n'ai pas résisté à mettre un point de vue tout personnel que j'ai presque regretté après coup... cela prenait l'allure de confidence...
Et puis sont-ils si nombreux, ces très grands hommes, à trouver le point G (lol) si cher au gynécologue allemand Ernst Gräfenberg et qui mènent les femmes sur une autre planète...
Je ne lis que très peu de revues féminines - chez le coiffeur, des fois mais, sitôt que quelque chose m'amuse, tout le monde au salon profite de mes fous-rires... qui seraient, paraît-il, très communicatifs... surtout que le clin d'oeil de mon jeune coiffeur est presque une invite à faire participer et qu'il surenchérit à tout coup...
Et puis, je le disais, les femmes qui se réfèrent trop à ce genre de normalisation, que l'on ne voit pas uniquement dans ce domaine, finissent par être un tantinet traumatisée, leur subconscient travaille en douce et, j'avoue que les hommes n'ont pas toujours des mots très élégants dans ce domaine...de comparaison...cela crée des complexes...
Je me souviens à la salle de gym (je n'ose pas dire section musculation à cause de ces hommes machos - les vrais - qui penseraient encore n'importe quoi)de cet homme, imbu de sa personne et qui s'impatientait parce qu'il me fallait régler un appareil à ma hauteur (suis petite)et me regardait d'un air mi-moqueur, mi-goguenard,
riant vaguement sous cape...
Evident que les femmes petites (hors normes d'après les magazines)le gênaient... mais quelques années plus tard je l'ai vu venir à mon bureau, en proie à la plus vive émotion et elle n'était pas feinte, parce que sa femme avait quitté le domicile... Je l'ai écouté, rassuré et, pour le reste j'ai fait mon travail... Il m'a reconnu et fortement remercié...
Je pense à cela aujourd'hui en me disant que, peut-être que... certaines comparaisons émises verbalement... font fuir. Ce que les hommes peuvent blesser avec leurs mots dénués de toute délicatesse... pas leur faute, ils sont faits comme cela, reste à le savoir pas forcément à l'admettre.
C'est d'ailleurs souvent le cas...
Je me tais cette fois et réitère mon merci pour votre accueil.